Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain (DGEMC – option facultative)

Volume horaire : 3 heures en Terminale

Evaluation et coefficient au bac : bulletins (0,71 à 0,91)

Programme (Terminale)

L’intitulé de cette option que le lycée Jacques Amyot propose aux élèves de terminale souligne un aspect fondamental de la discipline juridique : son caractère vivant, en prise avec une société qui évolue. Parfois, la société est en avance sur le droit : elle le contraint à prendre acte d’évolutions sociales qui résultent d’un progrès des mentalités. C’est le cas par exemple de l’évolution de l’Etat civil, qui enregistre avec un peu de retard parfois les changements qui ont affecté la conception du genre dans nos sociétés contemporaines ; d’autres fois, c’est le droit qui agit comme un aiguillon pour une société qui reste attachée à des règles juridiques et des interdits anciens : c’est le cas lorsque est légalisée l’IVG, et encore lorsqu’est abolie la peine de mort.  

Le droit est donc une discipline en chantier perpétuel, et non un ensemble de règles fixées et codifiées dans des volumes poussiéreux. Prendre conscience de cela permet de saisir toute l’importance du travail législatif, fondamental dans une démocratie : l’enseignement de DGEMC recouvre donc un enjeu civique, et s’adresse à tous les élèves soucieux de compléter leur culture générale.

Pour les élèves qui envisagent des études de droit, l’enseignement de DGEMC permet de confirmer (ou pas !) leur intérêt pour la discipline. A ceux qui sont déterminés, il donne également des bases de culture juridique qui permettront de sécuriser le début de leur parcours postbac, en particulier à l’université. Le droit possède un vocabulaire, une méthodologie spécifiques et une certaine technicité qui font de la première année de faculté un palier sélectif.

Qu’on se destine ou non à des études juridiques, avoir des rudiments de droit et disposer d’un minimum de connaissances sur le fonctionnement de notre système judiciaire constitue un bagage intéressant.

Articles passés :

03/12/2018 – Visite de la faculté de droit de Dijon