Russe (option facultative LVC)

3e langue vivante

Volume horaire : 2 heures pour les 3 niveaux

Evaluation et coefficient au bac : bulletins (0,71 à 0,91)

Programme de Seconde

Programmes de Première et Terminale

LE RUSSE ? POURQUOI PAS ?

« La langue russe a la splendeur de l’espagnol, la vivacité du français, la robustesse de l’allemand, la douceur de l’italien, le tout enrichi par la force de l’imagination et la concision du grec et du latin ». C’est ainsi que Mikhaïl Lomonossov, fondateur de l’Université de Moscou définissait sa langue maternelle.

Le russe est la langue du plus vaste pays du monde, riche d’une histoire millénaire. L’apprentissage du russe est un atout majeur pour ceux qui veulent accéder à l’univers de la culture et de la science de la Russie et qui se soucient de leur avenir professionnel.

Le Russe n’est pas une langue difficile :

Le russe est une langue indo-européenne et présente donc des racines et des structures communes avec le français, l’allemand et l’anglais. Beaucoup de mots proviennent du latin et du grec.

L’alphabet ? Il comporte 33 caractères dont certains sont semblables aux caractères français. Il s’apprend comme un jeu d’enfant.

Les déclinaisons ? C’est une langue à déclinaisons comme le latin ou l’allemand qui développe logique et rigueur dans l’expression. Les déclinaisons sont assimilées progressivement.

Les temps ? Il n’existe que deux passés et deux futurs. Il n’y a pas de subjonctif.

La prononciation ? Elle ne présente aucune difficulté particulière pour un français. Sa prononciation est plus facile que celle de l’anglais. C’est une langue très mélodieuse.

La culture russe est d’une immense richesse :

L’étude du russe n’est pas seulement l’apprentissage de la langue parlée et écrite mais aussi la découverte de la culture russe qui favorise l’ouverture d’esprit des élèves.

Le russe est un « plus » après le baccalauréat :

  • On peut continuer l’apprentissage du russe dans 26 universités françaises (par exemple, Paris II, III, IV, VIII, X, l’Inalco et d’autres), dans presque toutes les Ecoles de commerce et dans de nombreuses CPGE.
  • Le russe est une langue des affaires. La Russie représente pour les entreprises françaises un marché considérable. Alcatel, Danone, Total, l’Oréal et d’autres sont présentes sur le marché russe.
  • Cette langue est parlée par plus de 300 millions de personnes dans le monde.
  • La Russie siège au Conseil de l’Europe et fait partie du G8.
  • Le russe est l’une des langues officielles de l’ONU et de l’UNESCO.

Donc, le russe ! Pourquoi pas ?

Mme Charret, professeur de russe

Blog d’information sur le russe en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) : https://russeenprepa.blogspot.com